Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , ,

Les arbustes à fruits sauvages

Les Griottiers à fruits noir ou orange (fruits acides) excellents en confiture

Egalement pour la confection de cerises à l’eau de vie et enrobées de chocolat

(Pour la confiture : 1 Kg de fruits dénoyautés = 1 Kg de sucre, cuisson = 45 Mn) feu moyen.

clip_image001             clip_image002

Cerises Morelles ou guignes sauvages Cerises (Griottes de Montmorency)

clip_image003

Le prunelier (prunus spinosa) ou buisson noir

Les fruits sont astringents et toniques car riches en tanin, vitamine C et acides organiques. En décoction, le prunellier est laxatif, et ses fruits sont utilisés comme remède contre les constipations.

Ses prunelles sont comestibles et peuvent être utilisées pour obtenir une liqueur et pour l’élaboration d’eau-de-vie. La confiture de prunelle était très souvent confectionnée autrefois dans les régions au climat rude, les prunelles sont encore utilisées en cuisine dans l’élaboration des recettes à base de vin rouge, « bœuf bourguignons, civets, » etc. en lieu et place des traditionnels pruneaux d’Agen (prune d’Ante)

clip_image004

Les Néfliers (Japon, Allemand « forêt noire » Espagne)

A noter que le néflier dit d’Allemagne à ses origines véritables en Asie Mineure, ce sont les Romains qui l’ont ramené en Europe.

La récolte des fruits intervient assez tard, généralement en octobre et novembre. Les fruits sont consommables uniquement après l’amollissement ou blettissement de la pulpe

clip_image005

(Les fruits du sorbier sont tout simplement des sorbes)

Le sorbier commun, à ne pas confondre avec le sorbier des oiseleurs (ses fruits sont de la grosseur du pouce, ils se consomment comme les nèfles (après blettissement de la pulpe)

Photo Papy CBV

D’une grosseur plus que respectable (28 Millimètres) Les fruits du Sorbier Commun

Photo Papy CBV

Pépins de sorbes (semence du sorbier) tout comme les pommes ou les poires, les sorbes produises des pépins (au nombre de 1 à 4) destinés à la reproduction du végétal

clip_image007 clip_image008

                              Fleurs et fruits d’Aubépine

L’aubépine (Crataegus) est un genre d’arbres ou arbustes épineux de l’hémisphère nord, ses fruits sont surnommés (pain des oiseaux)

clip_image010

Fruits de l’Alisier Torminal, très commun à Bonnetan au Pas Douen

Les baies de l’alisier sont réputées pour leur capacité à traiter les coliques ; l’adjectif latin, torminalis signifie « bon pour les coliques ». Le bois de cette essence forestière relativement peu abondante est recherché et est surtout utilisé en ébénisterie et en lutherie, les fruits très prisés par les oiseaux en hiver sont âpres.

clip_image011

Les pommiers sauvages et poiriers

Autrefois, on pensait qu’il s’agissait de l’ancêtre unique du pommier domestique, mais on sait maintenant que celui-ci descend principalement d’une espèce d’Asie centrale, Malus Sieversii.

clip_image012

Le poirier commun et le Pyrus pyraster Poirier sauvage sont très fragiles, ils sont très souvent infectés par le chancre, la chlorose, l’entomosporiose, le feu bactérien, la moniliose, la rouille du poirier, la tavelure

Le poirier sauvage pousse à la manière des buissons noirs il est assai rare dans notre région ou je n’en ai connu que sur le secteur de Croignon / Le pout.

clip_image014

L’arbousier ou arbre à fraises

On récolte les fruits à la fin de l’automne

Cependant que l’on ne s-y trompe pas les fruits n’ont pas la saveur des fraises et sont plutôt granuleux, ils sont très prisés par les oiseaux passereaux tels que les turdidés (grives et merles)

clip_image016

L’Arbousier est une espèce d’arbustes ou de petits arbres notamment répandus dans le Midi de la France et dans le Sud-ouest, Les arbouses, fruits de l’arbousier, assez méconnues en France, sont appréciées en Espagne où elles entrent dans la composition de certains gâteaux, et au nord du Maroc où les enfants les vendent au bord des routes du Rif en novembre, ainsi qu’en Algérie.

Cette espèce est considérée comme sensible au feu et pyrophage

un Jujubier (mise à fruits entre 8 et 10 ans)

arbre épineux du midi et du bassin Méditéranéen (il n’est pas obligatoire de le tailler)

Jujube, fruits du jujubier (exellents séchés, confis ou dans de l’alcool)

Le jujube, ou datte chinoise (étymologie: du grec ancien : ζίζυφον zizuphon) appelé en mandarin 枣树 (pinyin zǎo shù), en berbère ziεrur, et anèbe ou zefzouf en arabe, est un petit fruit produit par le jujubier commun (Ziziphus jujuba, ou Ziziphus zizyphus), arbre de la famille des Rhamnacées. Il est probablement originaire de Chine, où il est cultivé depuis plus de 4 000 ans. L’arbre, utilisé comme ornement, peut atteindre une hauteur de 5 à 12 mètres, avec des feuilles vert brillant, et parfois des épines. Cet arbre tropical a l’avantage de supporter des températures hivernales jusqu’à – 15 degrés Celsius.

On trouve cet arbrisseau dans le Midi de la France, dans le Nord de l’Algérie (surtout dans la région d’Annaba (surnommée en arabe Madinat Al Unnab (la ville des jujubes) où l’on fait du miel de jujubes), au Maroc et en Tunisie.

Le fruit jeune, à noyau dur comme celui d’une olive, est vert et a le goût et la consistance de la pomme. À maturation, la couleur s’assombrit et devient violet-noir, puis le fruit se flétrit pour atteindre la consistance et le goût d’une datte, d’où son surnom de datte chinoise

Dans la tradition musulmane, ses feuilles (sixir) sont utilisées pour traiter la sorcellerie, car l’arbre existe au Paradis : « Ils seront parmi des jujubiers sans épines. » Sourate 56, Al-Wâqi`a (L’événement), verset 28

On parle également du jujubier lors du récit du Voyage nocturne de l’Ascension de Mahomet accompagné par l’Ange Gabriel jusqu’au jujubier de la limite supérieure : « Puis il m’emmena vers Sidrat al-Muntaha (le jujubier de la limite supérieure) dont les feuilles ressemblaient à des oreilles d’éléphants et les fruits étaient [grands] comme les cruches. Au moment où – par l’ordre d’Allah – le jujubier fut couvert de ce qui le couvrit, il se transforma et aucune des créatures d’Allah ne pourrait décrire sa splendeur. »

Plusieurs hadiths rapportent que Mahomet demandait aux personnes chargées de laver un mort, d’utiliser de l’eau mêlée au jujubier.

Le jujube est employé en décoction comme adoucissant contre la toux, la bronchite et la pneumonie. À la Réunion, le fruit sert à la préparation du rhum arrangé. Il fait partie des quatre fruits pectoraux que sont la datte, le raisin sec, la figue sèche et le jujube.

Jujubes arrivant à maturité (Papy CBV Photo HD)

Photographie en HD. Détail des épines sur les branches du Jujubier, cependant ce n’est pas une généralité, les épines sont peu-nombreuses

Piracantha ou buisson ardent, c’est un arbuste du genre épineux, il est originaire du sud de l’Europe et surtout de l’Asie. Il peut atteindre des hauteurs allant de 4 à 5 M, voire un peu plus si en isolé. Au printemps lorsqu’il est en fleur il fait l’objet de l’attention des insectes butineurs en tous genres dont les abeilles mellifères et en automne, voire au début de l’hiver, il fourni de la nourriture pour les oiseaux passereaux du type « Turdidé » Grives, merles, rouge-gorge, etc. …

Ses fruits de couleur allant du jaune, orange, au rouge foncé sont faiblement toxiques (douleurs à l’estomac) Certains prétendent qu’il serait un proche parent des cotonéasters !!! Je serai plutôt dubitatif sur le sujet, n’ayant remarqué aucune ressemblance profonde entre ces deux végétaux. Les oiseaux raffolent des fruits du Piracantha en automne, et sont beaucoup moins empressés en ce qui concerne les fruits du Cotonéaster qu’ils consomment lorsqu’ils ne trouvent rien d’autre et que le sol est complètement gelé.

*********************

Attention Danger !

Certains petits fruits sauvages sont très tentants surtout pour les enfants, mais méfiance, il faut apprendre à les connaitre, certains sont très toxiques, voire pouvant être mortels. Cependant pas de danger pour les fruits présentés ici plus haut (ils sont tous comestibles et sans grand danger pour l’homme autre que des coliques si consommés cru en trop grande quantité « sorbes ou nèfles»)

Il existe dans les grandes jardineries des ouvrages (livres) très complets qui vous guiderons

Publicités